Festival du film asiatique de Deauville

Nous sommes allés à Deauville pour le festival du film asiatique du 8 au 12 mars 2006.

Voilà mes impressions sur les films que nous avons vus.

Blue Chacha à Deauville Blue Chacha de Cheng Wen Tang (Taïwan)
Une jeune fille autiste qui sort de prison vit chez son amie. Elle travaille dans un bar puis dans une usine d'électronique. Ses rencontres avec les hommes se passent mal à cause de tous ses problèmes de communication.
Je n'ai pas aimé ce film assez déprimant et misérabiliste avec des longueurs et plusieurs scènes d'une violence insoutenable.

 

It's only talk à Deauville It's only talk de Ryuichi Hiroki (Japon)
Une jeune femme déprimée a des relations bizarres avec plusieurs hommes également marginaux : un pervers, un yakuza, un ancien camarade de classe impuissant et même son cousin.
Film également déprimant, noir exprimant le mal être d'une certaine société japonaise. Comme le précédent, j'ai trouvé que le tournage était baclé, sans effort particulier et le sujet ne m'a pas plu.

 

April Snow April Snow Hur Jin-Ho (Corée)
Une homme et une femme ayant une liaison extraconjugale sont victimes d'un accident de voiture et se retrouvent dans le coma. Les conjoints comprennent vite la situation. En parallèle, chacun prend soin de sa moitié mais ils se sentent irresistiblement attirés l'un vers l'autre.
Un beau mélodrame à partir d'un accident terrible. Chacun ressent à la fois de la colère et de la compassion contre le mari/ la femme qui l'a trompé(e). Par rapport aux autres films, nous avons beaucoup aimé celui-là, qui sortira en France le 12 avril.

 

Falling in love Falling in love, Lan Cheng-Iung (Taïwan)
Alan a beaucoup de succès auprès des femmes ; Angel est amoureux de lui mais il lui rend très peu visite.
Film baclé, sans intérêt, qui donne l'impressiond'avoir été tourné à toute vitesse sans idée. Du même acabit que Blue Chacha

 

A side B side Seaside A side, B side, Seaside, Wing Chiu Chan (Hong Kong)
Les vacances à la mer d'une lycéenne et de ses copines. Elle tombera amoureuse d'un jeune garçon.
Film également dépourvu d'intérêt mais plutôt rafraîchissant par rapport aux autres. J'ai découvert une facette de Hong Kong que je ne connaissais pas : ses îles, ses plages et la mer.

 

deauville-asia The duelists, Lee Myung-Se (Corée)
Au XVIIème siècle, une enquête policière est menée par une femme détective championne de sabre et d'arts martiaux.
Un film d'action avec de très beaux costumes dans une Corée reconstituée avec des décors somptueux. Mais les effets spéciaux exagérés et la musique moderne gâchent un peu le film. Le scénario trop faible gagnerait à être étoffé. Malgré tous ces défauts, j'ai bien aimé ce film, mon préféré avec April snow.

 

En résumé, nous n'avons pas vu de films formidables et nous avons malheureusement raté les films primés. Mais nous avson quand même passé un week end sympa.

Basilique de Lisieux
La basilique de Lisieux
Yun-Hee à la gare de Deauville
Terminus, tout le monde descend!
drapeau coréen à Deauville
Les Coréens sont là
Festival du film asiatique de Deauville
Le portique à l'entrée
Le Normandy, Deauville
Notre hôtel (je plaisante)
L'affiche du festival
Affiche du festival
Planches de Deauville
Sur les planches, quoi de plus normal
pour un festival.
 

Nouveautés - Courriel :

Index Voyages